Le marché français se compose en 2018 de plus de 3,5 millions de PME dont 98% sont des TPE et parmi elles près de la moitié n’ont pas de salariés. D’après le rapport Deloitte seul 11% seulement des entreprises de moins de 50 salariés utilisent un logiciel de gestion en très net retard par rapport à la moyenne européenne. Malgré tout il s’agit d’un marché en pleine croissance (14% en 2018), mais aussi en pleine évolution notamment juridique avec une obligation pour les entreprises entre 2017 et 2020 d’acceptation et de traitement des factures électroniques (Loi Macron 2015).

            Aujourd’hui, la majorité des PME et notamment  des TPE perçoivent les outils digitaux encore trop complexes ou nécessitant un investissement au préalable trop lourd ou encore tout simplement trop onéreux ce qui ne les favorisent pas à franchir le pas vers la digitalisation malgré un besoin mais surtout un apport bénéfique évident (les études montrent par exemple que  l’activité digitale CRM permet d’accroitre son activité de près de 30%). Ces études montrent aussi que les consommateurs se tournent aujourd’hui vers la solution SAAS (Software As A Service) qui représentaient 31% des ventes en 2016 contre  26% en 2015, mais qui permet aussi un lissage de l’investissement mais aussi plus de souplesse et plus d’adaptabilité,  essentiel pour les petites structures. Notons enfin une internationalisation du marché notamment chez les grandes entreprises avec plus de 59% chez les gros acteurs et plus de 15% pour les petits éditeurs en 2016.

            Enfin, le marché des logiciels en France est très concurrentiel avec des multinationales leaders sur le marché français mais aussi internationale (Sage, Oracle entre autres…) comme par exemple le groupe Sage en France qui réalise plus de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, près de 2000 collaborateurs et des centaines de milliers de clients. Mais nous devons noter que les stratégies de ces multinationales sont plus globales et plus destinées aux grandes et aux moyennes entreprises avec une priorité pour la gestion de paie et de paiement en ligne, ce qui permet de dégager ici un avantage concurrentiel pour Opal Up qui offre des solutions moins onéreuses notamment en SAAS, proximité, souplesse et surtout des applications réellement adaptées aux problématiques des TPE que les gros acteurs souvent méconnaissent.

Pour conclure, le marché des logiciels pour PME /TPE, est un marché en pleine croissance où tout reste à faire au vu du retard par rapport aux voisins européens et de la spécificité des TPE. En effet tandis que les grosses structures s’équipent de solutions globales généralistes et ont à disposition les moyens financiers et humains en interne, les petites structures ont des besoins plus spécifiques, des moyens limités et le plus souvent nécessitent un accompagnement pour la transition numérique afin de ne pas mettre en péril leur activité.

Pour plus d’informations : www.opal-up.fr ––  www.opal-tpe.fr   – www.opal-bat.fr