La transition numérique : les PME contre attaquent

Le programme « Transition numérique » lancé en 2012 par le gouvernement a pour vocation d’accompagner les TPE et les PME à intégrer les technologies pour améliorer leur compétitivité. Rappelons que « si deux PME françaises sur trois possèdent déjà un site web, seulement 11 % d’entre elles utilisent des outils numériques au quotidien, creusant leur retard sur leurs concurrentes de taille supérieure. » (Source les Echos du 15 juin 2018).

Cette question de la transition numérique des TPE-PME est d’autant plus cruciale que ces structures représentent 99% des entreprises françaises : « S’atteler à la transformation des PME, c’est donc s’atteler à la transformation de l’économie française dans son ensemble » (source CNNum, Croissance Connectée les PME contre attaquent)

Mounir Mahjoubi, président du Conseil national du numérique (CNNum) a donc lancé fin juin une plateforme d’accompagnement afin de soutenir et aider les TPE-PME à réaliser cette transition numérique indispensable pour leur pérennité : http://transition-numerique.fr/

—–

Selon la Commission européenne, la France se classait l’an dernier au 16e rang (sur 28) des pays du Vieux Continent les plus performants dans l’utilisation du numérique. Et 65,7% seulement des entreprises de 10 à 250 salariés disposent d’un site Web, contre 76,4% en moyenne dans le reste de l’Union. Autant dire que la marge de progression est grande… Le gouvernement s’apprête donc à lancer un site d’accompagnement et de conseil sur le digital destiné aux TPE-PME.

“L’objectif, a expliqué au mois de mars Mounir Mahjoubi, est d’aider 1 million d’entreprises à passer au numérique en leur montrant, exemples à l’appui, ce que coûtent – et surtout ce que peuvent rapporter – des actions assez simples comme ouvrir un site Internet, réaliser des ventes en ligne ou être présent sur une plateforme d’e-commerce.”

S’appuyant sur les réseaux nationaux d’aides aux créateurs (chambres de commerce et d’industrie, Initiative France, BGE, Réseau Entreprendre, etc.), elle fournira aux artisans, commerçants et autres dirigeants de PME-TPE des modèles de bonnes pratiques d’entrepreneurs ayant réussi la digitalisation de leur activité, des annuaires de prestataires informatiques, ainsi qu’une base de données référençant l’ensemble des aides financières régionales. “L’idée, a précisé Mounir Mahjoubi, est de multiplier les prêts de 4.000 à 5.000 euros pour que les TPE puissent effectuer leurs premiers pas numériques.”

Capital.fr Juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *